Offre de stage de fin d’études/Master 2 - mars à août 2024

Donner la possibilité aux vaches laitières d’augmenter la diversité de leur régime alimentaire : conséquences physiologiques et comportementales.

Contexte

Dans la plupart des systèmes d’élevage actuels de vaches laitières élevées au bâtiment, la gestion de l’alimentation est collective et basée sur des rations complètes. Ces systèmes ont été mis en place dans le but de simplifier la gestion de l’alimentation mais cela implique qu’en conséquence, les rations avec lesquelles sont alimentées les vaches laitières peuvent être qualifiées de monotones (uniformes, peu complexes dans leur composition et n’évoluant pas ou peu dans le temps). Le fait d’imposer aux vaches laitières une alimentation monotone peut être considéré comme une situation contraignante voire stressante pour certaines vaches du fait de l’impossibilité d’exprimer leur comportement naturel de choix et de sélection d’une variété de plantes pour composer leur ration. Le stage proposé s’inscrit dans le cadre du projet de recherche DIVA ; projet qui vise à étudier les conséquences physiologiques et comportementales du fait de donner la possibilité aux vaches laitières d’augmenter la diversité de leur régime alimentaire. En donnant la possibilité aux vaches laitières de diversifier leur régime alimentaire, nous faisons l’hypothèse que leur état de bien-être sera amélioré puisqu’elles auront la possibilité d’exprimer leur comportement naturel de choix.
Cette étude sera basée sur la mise en place d’un essai expérimental lors duquel deux lots de 12 vaches laitières seront soumis à deux types de régimes alimentaires : un régime monotone (ration complète) et un régime alimentaire leur donnant une possibilité de diversification (ration complète + libre accès à deux fourrages supplémentaires). Les réponses comportementales (comportement alimentaire, comportements d’anticipation de la distribution de l’alimentation et activités) des vaches laitières à la possibilité de diversification alimentaire seront étudiées par des analyses vidéos. Les réponses physiologiques seront aussi étudiées par la mesure d’indicateurs du statut métabolique, inflammatoire et oxydant et de paramètres en lien avec la réponse de stress. La motivation pour la diversification du régime alimentaire sera évaluée de façon individuelle lors de tests de comportement en utilisant un protocole de conditionnement opérant (nécessité de faire un déplacement pour obtenir en récompense le régime diversifié). Ces tests seront réalisés en parallèle de l’essai expérimental afin d’étudier si le fait que les vaches soient quotidiennement alimentées avec une ration monotone ou une ration avec possibilité de diversification affecte leur motivation pour la diversité alimentaire.
Les travaux seront conduits au sein de l’UMR « Physiologie, Environnement et Génétique pour les Systèmes d’Elevage » (Pegase, Saint-Gilles, 35) et plus particulièrement au sein de l’équipe « Systèmes d’élevage de ruminants laitiers » (Systell). La partie expérimentale sera mise en place à l’Installation Expérimentale Production Laitière (IEPL, Méjusseaume, Le Rheu, 35).

Missions

L’étudiant·e aura pour mission de participer à la mise en place de l’expérimentation et à son suivi au quotidien avec l’appui du personnel de l’installation expérimentale. Il/Elle mettra en œuvre les tests de conditionnement opérant permettant de quantifier la motivation des vaches laitières pour la diversité alimentaire. Il/Elle réalisera les analyses des vidéos pour l’étude des réponses comportementales. Il/Elle pourra participer aux analyses de laboratoire permettant d’étudier les réponses physiologiques des animaux. Il/Elle assurera la collecte et la mise en forme des données pour leur analyse statistique. Il/Elle participera enfin activement à l’interprétation des résultats et aux recherches bibliographiques dans le domaine, avant rédaction du rapport de synthèse.
Ce stage offre une bonne opportunité de formation à la conduite d’expérimentations, à l’analyse du comportement des vaches laitières, à l’analyse des données et à l’interprétation des résultats obtenus, le tout pour produire de nouvelles références sur l’importance de la diversité et des choix alimentaires pour garantir le bien-être des vaches laitières en prenant en compte le point de vue de l’animal.

Compétences recherchées

  • 5e année cursus ingénieur agronome, master 2 en sciences animales ou éthologie ou étudiant vétérinaire.
  • Intérêt pour les sciences animales et comportement animal.
  • Intérêt et rigueur pour la conduite d’expérimentations animales et la collecte des données.
  • Compétence en analyse statistiques.

Conditions d'accueil

Indemnité de stage : gratification selon la législation en vigueur (entre 540 et 650 euros par mois).
Lieu du stage : UMR INRAE Pegase, Saint-Gilles et IEPL, Le Rheu (35).
Restauration le midi possible au restaurant INRAE au tarif subventionné.
Accès possible en transport en commun depuis Rennes.
Durée / période souhaitée : 6 mois. Démarrage de préférence début mars 2024.

Contact et candidature

Par mail  à lucile.herve[at]inrae.fr avec CV et lettre de motivation.

 

Date de modification : 12 septembre 2023 | Date de création : 12 septembre 2023 | Rédaction : Pegase